Evolyon » Inspirations artistiques » Visite du MAMC de Saint-Etienne

Visite du MAMC de Saint-Etienne

Quand vous allez à Saint-Étienne, vous ne pouvez pas le rater. Le musée d’art moderne et contemporain trône juste à côté d’une portion d’autoroute. Ce bâtiment a une architecture propre à elle-même, toute vêtue de noir. Cette apparence épurée en plaque de céramique noire rappelle le passé minier de la ville.

C’est le premier musée d’art contemporain hors de Paris lors de son ouverture en 1987. Il abrite alors une très grosse collection qui remonte jusqu’en 1833. Et si nous allions la découvrir ensemble ?

Une richesse incontournable

De nombreuses expositions temporaires se succèdent au musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne. Vous l’aurez bien compris, pas d’exposition permanente au MAMC ! Et non, car les conditions de conservation de cette collection de plus de 20 000 pièces (deuxième plus grosse collection de France après Beaubourg) ne peuvent être de la même manière pour toutes celles-ci.

musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne
Musée d’Art Moderne et Contemporain de Saint-Étienne

En effet, la collection du MAMC regroupe des photographies, des tableaux, des œuvres plastiques, etc. Il est donc plutôt impossible de les laisser à l’air libre toute l’année sans y entrevoir une certaine dégradation par rapport à la lumière, au noir, à la chaleur ambiante…

C’est pourquoi cette collection tourne régulièrement. Quelques salles sont prévues afin de faire découvrir les œuvres du musée d’art moderne et contemporain, par thème. Une sorte d’exposition temporaire de l’exposition permanente ! De plus, ces œuvres sont régulièrement prêtées aux quatre coins du monde. Plus de 600 œuvres chaque année font un petit tour du globe.

Anish Kapoor a même eu sa propre exposition au sein du musée en 2017, pour les 30 ans du musée. Un régal pour les yeux ! Mais pas les miens. My Red Homeland ressemblait plus à une exposition d’abattoir…

Bienvenue au MAMC de Saint-Étienne

Lorsque nous arrivons, le musée est plutôt bien rempli mais l’endroit est tellement vaste qu’il donne le sentiment d’un effet de vide… En même temps, c’est l’une des dernières fois que nous pouvons apercevoir l’exposition spécialement prévue pour la biennale internationale du design de Saint-Etienne. Il faut donc en profiter !

Les 3 000m² de surface d’exposition permettent un large panel d’expositions. Ainsi, même si l’art moderne n’est pas votre tasse de thé, le musée d’art moderne et contemporain saura vous offrir une belle palette de ce qui se fait. Vous y trouverez forcément de quoi vous sustenter culturellement !

Les expositions du musée d’art moderne et contemporain

Quand j’y suis allée, 4 expositions étaient disponibles. Elles changent très souvent pour faire tourner les collections, donc pourquoi ne pas y aller régulièrement ? Les espaces sont très hauts, on respire, et le musée d’art moderne et contemporain peut ainsi y accueillir des œuvres gigantesques.

Hélas, et j’en suis fortement désolée, mais je ne traiterai que de trois expositions sur les quatre indiquées. Parce que la dernière exposition ne m’a absolument pas parlé ! L’art moderne m’intéresse mais surtout quand il a du sens, comme de belles œuvres d’impressionnistes. Voir un demi-baquet et un tuyau par terre ne m’attrait pas ! Encore moins des morceaux de polystyrènes… L’art est nécessaire quand il a du sens !

entrée MAMC Saint-Étienne
Sculpture en polystyrène

Vingt-quatre heures de la vie d’une femme

Pour ne rien vous cacher, je m’attendais à une exposition dans le style féministe. Il n’en est rien ! Même si franchement, on retrouve là plutôt une femme des années 50, 60 ! Oui, vous savez la femme qui faisait TOUT à la maison, pour la famille, apporter les pantoufles de son mari dès qu’il rentrait, etc. Pourquoi ai-je cette impression ? Car les artistes sont pour la plupart des hommes. Ainsi, au travers le regard de ces hommes, on découvre celui qu’ils portent aux femmes.

local time
Local Time – Jean-Luc Vilmouth

Les différentes salles de cette exposition temporaire du musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne nous montre presque chaque heure (les 24 quoi…) de la vie d’une femme. Cette proximité que les artistes nous offrent avec l’intimité des femmes en est presque dérangeante. La femme coupant ses fruits et légumes. La femme avachie sur un tabouret et qui s’ennuie, ou encore la femme au travail. Une vie de tous les jours quoi, que l’on soit homme ou femme (au XXIème siècle bien entendu) ! On se rapproche ainsi des gestes du quotidien, vu par l’œil artistique, du matin à la nuit. Nuit qui peut tout à fait être reposante, effrayante ou érotique…

Coup de pub

Dans ces quelques salles du musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne, des affiches de publicités de début du XXème siècle ornent les murs. Elles commencent à orner les murs, tout comme les plaques lumineuses ou autres enseignes dites avenantes. Les commerçants souhaitent se démarquer et veulent attirer de plus en plus de clients. On retrouve les premiers codes qui ont forgé la publicité, de la simple photographie à la création d’affiches gigantesques. Les milieux de la presse, l’industrie et la mode explosent dans l’entre deux guerres et la création s’intensifie.

affiche publicitaire petit-beurre lu
Affiche publicitaire petit-beurre LU

La publicité est enfin considérée comme un support commercial, certes, mais artistique. L’heure n’était pas au scandinave aux couleurs pastels. Au contraire, les couleurs vives débordaient de vie et tout était très schématisé. Les images de marques des entreprises font leur apparition et le resteront des années 20 environ, jusqu’à nos jours. Si vous voyez Bibendum, vous pensez de suite à Michelin. Tout comme la Vache-qui-rit : vous la connaissez, elle est rouge et elle n’a pas beaucoup changé 😉

affiche publicitaire banania
Affiche publicitaire Banania, La Vache Qui Rit et Michelin

Design et merveilleux

Cette 3ème exposition du musée d’art moderne et contemporain nous transporte vers les objets du quotidien. Vous me direz que c’est d’un banal ! Mais pas du tout ! Tout comme son nom l’indique, cette exposition nous emmène vers le merveilleux.

Chrysalis III - Andrew Kudless
Luminaire en essaim : Chrysalis III – Andrew Kudless

L’art s’imprègne également de la nature et ainsi, le bois peut être façonné pour en faire des objets du quotidien, tels que des bancs, ou des lampes. En s’inspirant ainsi de l’environnement qui nous entoure, celui-ci s’immisce dans la vie de tous les jours jusqu’à paraître enraciné dans celle-ci. Les bibliothèques sortent des murs et viennent enlacer les livres.

banc tronc d'arbre
Banc sculpté dans un tronc d’arbre : Fallen Tree – Benjamin Graindorge / Ymer&Malta
Enigmum XV shelf - Joseph Walsh
Bibliothèque en bois tourné : Enigmum XV shelf – Joseph Walsh

Le merveilleux convoque également le chic et offre un panel de tons dorés pour nos meubles les plus simples ! On peinerait presque à s’asseoir sur ce joli fauteuil doré brillant, pourtant peu confortable de prime abord.

Bon Bon Chair - Marcel Wanders
Bon Bon Chair – Marcel Wanders

Vers l’avenir et au-delà !

Et à vous ? Est-ce que l’art moderne et contemporain vous parle ? Si vous aimez l’art et même si vous n’êtes pas ouvert à toutes ses formes, le musée d’art moderne et contemporain saura tout de même vous plaire. Les expositions se suivent mais ne se ressemblent pas. Et les choix artistiques de la nouvelle directrice générale du musée, Aurélie Voltz, offrent un beau renouveau au musée. L’avenir est assuré !

Infos pratiques sur le MAMC de Saint-Étienne

  • Adresse : rue Fernand Léger – 42270 Saint-Priest-en-Jarez
  • Le musée est ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h (Gratuit tous les 1er dimanche du mois !).
  • Site officiel du musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne : MAMC Saint-Étienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *