Evolyon » Inspirations artistiques » L’art culinaire est en vogue ! 🍌

L’art culinaire est en vogue ! 🍌

L’art culinaire a beaucoup évolué ces dernières années, et, notamment grâce aux réseaux sociaux, s’est fait de plus en plus connaître au grand public. S’agit-il d’un art à part entière ? Certaines créations culinaires peuvent-elles être considérées comme des œuvres d’art ? À vous d’en juger !

À l’assaut de la cuisine !

Le food design, ou art culinaire, pourrait être une brillante idée si vous êtes un artiste dans l’âme, mais surtout un chef ! C’est toujours plus exquis lorsque vous préparez un plat, de le mettre en valeur. Attention cependant à ne pas confondre un beau / bon plat, avec un plat artistiquement magnifique.

Les français, en tout cas pendant le confinement, en ont donc profité pour se mettre à la cuisine. Les rayons de sucre / farine / œufs, étaient dévalisés durant les premières semaines de confinement. Je n’ai réussi à avoir de la farine que 15 jours avant le début du déconfinement. C’est quand même hallucinant lorsque vous cuisinez vous-même régulièrement, de ne pas pouvoir trouver les éléments indispensables dont vous avez besoin. Simplement parce que certains veulent s’y mettre… ! Ils auraient tout de même pu se jeter sur les produits de loisirs créatifs au lieu de se jeter sur la nourriture…

Si beaucoup auparavant ne jurait que par Picard, nombre d’entre eux ont pris le temps de ce ressourcement confiné obligatoire pour investir ce lieu assez souvent délaissé qu’est la cuisine. Et ont laissé parler leur imagination. Et leurs livres de recettes. Instagram s’est vu inondé de food design en tout genre, sucré ou salé et chacun s’engageait à présenter le plus beau plat.

food design
Sushis version « food design »

La beauté du goût ou le goût de la beauté ?

L’art culinaire, c’est bien joli, mais est-ce que c’est bon ? Car visuellement, nous avons déjà toute sorte de type d’arts à notre disposition !

Il y a quelques années, ma bande de potes s’était retrouvée chez la nouvelle copine de l’un d’entre eux pour fêter son anniversaire. Celle-ci affectionnait particulièrement la cuisine, et avait voulu à tout prix cuisiner pour tout le monde. Elle avait passé la journée à cuisiner. Et le soir, elle était ravie de pouvoir nous faire goûter ses petits plats. Arrivés au dessert, et régalés jusqu’au cou, elle nous fit la surprise de nous apporter des… cupcakes 🧁.

Si beaux soient-ils, cette dose de sucre visible à l’œil nu en a dérouté plus d’un. Le glaçage avait beau avoir été soigné, ces pauvres cupcakes sont restés dans le plat. Elle avait ajouté tellement de décorations en sucre que l’équilibre des goûts avait disparu à l’œil nu. On ne voyait que du sucre, du sucre et… du sucre. Croquer dans un morceau de sucre est toujours déplaisant. Sauf pour un cheval sans doute ! Et encore… On a eu beau tenter de les goûter, de les faire passer avec du champagne. Mais rien n’y faisait ! Ces pâtisseries ont fait un réel bide contrairement au reste du repas. Parce qu’au final, c’est bien joli tout ça, mais la cuisine de nos grands-mères n’était-elle pas plus savoureuse, même si elle était moins jolie à voir ?

cupcake

Une balance en équilibre !

Certains plats peuvent sans doute paraître alléchant, mais attention s’ils ne sont pas équilibrés en goût ! Artistiquement, cela peut tout à fait être une oeuvre d’art. Cela n’en reste qu’une et ne deviendra pas un chef d’oeuvre culinaire si la personne a trop mis de sucre, d’acidité, ou encore n’a mis aucun assaisonnement. Un chef d’oeuvre culinaire doit être beau et bon ! Mais cela vaut-il vraiment la peine de payer une fortune un plat artistiquement beau, sincèrement bon, mais dont vous ne faites qu’une bouchée ? Cela… c’est votre choix !

L’équilibre des goûts est le plus important au final. Surtout si vous êtes dégustés 🙂 il faut donc doser judicieusement le sucré, le salé, l’acidité, etc. Bien entendu, cet art culinaire est avant tout subjectif, comme tout art d’ailleurs ! Même si quelques rares œuvres perçoivent l’engouement unanime et massif du public admiratif.

La démocratisation de l’art culinaire

L’art culinaire tend à se démocratiser depuis plus de 10 ans alors auparavant réservée à la gastronomie française. Certaines émissions de télévision en ont fait leur cheval de bataille. Dans Top chef, par exemple, on entend régulièrement les chefs coachs talonner leurs jeunes poulains pour que l’équilibre des goûts soit autant respecté que la beauté du plat. Une belle présentation permet de mettre en appétit, et si le plat aussi magique en bouche, le pari est réussi. Le chef Thierry Marx fait même partie de ces chefs ayant un bagage artistique en plus de celui de la cuisine !

Depuis cette forte démocratisation, les photos de food design se déversent sur la toile telles l’eau d’un barrage qui aurait cédé. C’est à celui qui aura le plus beau plat à mettre en avant. Un plat instagramable quoi, ou quand des novices se prennent pour de vrais chefs !

Généralement, il s’agit de petits-déjeuners en bol (graines, fruits frais, muesli et lait végétal). Ou encore de bowls de légumes pas trop chers, donc abordables du grand public, composés de plusieurs ingrédients. On vous montre de quoi ils sont composés. Les ingrédients sont ainsi bien distincts, non mélangés, et vous font saliver à l’avance ! Un beau plat lisible, colorés comme autant de pigments de couleurs, et bien healthy comme dirait certains bobos… Cette mode du beau avant le bon ne s’essouffle pas et a toujours le vent en poupe dans une société qui recherche aussi à se faire plaisir visuellement, mais également nutritivement.

poké bowls
Poké Bowls

L’art culinaire en pâtisserie

Étant allée plusieurs fois au salon du chocolat que ce soit dans ma ville natale de La Rochelle, ou à Paris, j’y ai régulièrement vu des sculptures en chocolat ou en sucre. Cet art m’a toujours bluffé, car cela reste éphémère. Cette création n’étant produite que pour certaines occasions, et probablement rarement mangées, elle reste pour moi un ébahissement. Du coup, j’allais régulièrement admirer l’une d’entre elles dans le magasin de chocolat derrière mon travail à Paris afin de combler mes yeux par cette beauté exposées (oui, et également mes papilles car ressortir d’un chocolatier sans chocolat… c’est dur !).

Il y a même des concours de sculptures en chocolat ou en sucre, et certains s’y adonnent avec force comme on peut le voir dans ce diaporama de Marmiton. Cette discipline particulière de la pâtisserie n’est pas donnée à tout le monde bien entendu, car il faut savoir maîtriser le chocolat (tout comme le sucre bien sûr !) puisque celui-ci réagit différemment à la température de la chauffe. Il faut également être un architecte en herbe afin de savoir si tel morceau pourra « coller » avec tel autre, afin que la sculpture n’ait pas un déséquilibre… Tout un art ! Patrick Roger n’en est pas à son premier coup d’essai. Ce maître pâtissier-sculpteur est très connu dans le milieu !

Le hérisson en chocolat de Patrick Roger

Et cet culinaire est même abordable puisque vous pouvez acquérir de petites œuvres comestibles (qui ne donnent même pas envie de croquer dedans tellement c’est magnifique !) chez Larnicol. Cette ancienne maison du chocolat aime beaucoup exposer leurs œuvres majestueuses cacaotées dans leurs magasins : n’hésitez pas à y jeter un coup d’œil lorsque vous voyez l’une de leur enseigne ! Vous ne pourrez hélas que les dévorer des yeux, mais vous pourrez craquer aussi sur les miniatures artistiques que vous pourrez acquérir pour une bouchée de… chocolat !

Certains chefs comme Cédric Grolet œuvrent pour vous fabriquer de somptueuses pâtisseries aussi réelles qu’artistiques. Je vous laisse admirer ces belles créations d’art culinaire :

Les oeuvres d’art de la coupe du monde de pâtisserie

Oui, il y a toute sorte de coupe du monde. Que ce soit en entrée, plat ou dessert ! Et on ne pouvait pas manquer de clore cet article par un rapide tour du Sirha, rendez-vous mondial de la restauration et de l’hôtellerie, où se tient chaque année multiples grands prix et championnats culinaire, dont le Bocuse d’Or et la finale de la Coupe du Monde de la Pâtisserie.

Cette dernière réunit les plus grands chefs pâtissiers en équipe par pays participants. Et ceux-ci nous font rêver en nous offrant des entremets, des sculptures, aussi beau que juste en goût. Pas de faute de sucre ou de chocolat (sponsorisé Valrhona bien évidemment !). Un équilibre parfait, sauf pour les sculptures en glace ou en sucre, mais là, seule la réalisation compte. Et la réalisation est faite sous vos yeux, afin que chacun ait les mêmes chances que ses concurrents. Le stress de ces deux jours est intense, mais participer à ce genre de championnat est bénéfique. Elle vous permet de montrer votre talent artistique. Et autant vous dire que votre renommée en est décuplée ! On vous y donne rendez-vous en 2021 ?

L’art culinaire pour tous !

L’art culinaire, c’est avant tout pour se faire plaisir visuellement. Mais c’est toujours une joie de vérifier par soi-même que le beau est aussi bon. Car bon nombre de restaurants qui se disent gastronomiques vous font l’expérience d’une belle cuisine… sans pour autant vous en ravir les papilles (OK, c’est rare, mais ça existe !). Et vous repartez en général avec une note des plus astronomiques. Alors autant allier les deux, et se faire réellement plaisir ! Même si personnellement, un bon plat de nos campagnes me ravit bien plus qu’un beau plat peu gustatif alors qu’il paraissait appétissant ! Et vous, que préférez-vous ? Qu’aimez-vous autant visuellement que gustativement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
8 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez