Evolyon » Inspirations artistiques » Les réseaux sociaux propagent l’art en ligne

Les réseaux sociaux propagent l’art en ligne

Si vous êtes connecté à notre monde, vous connaissez obligatoirement les réseaux sociaux. Même sans y avoir mis le pied à l’étrier. Vous y avez forcément vu des photographies, des peintures, que vous pourriez sans doute acheter. Tous les jours, vous croisez des œuvres sur Instagram, ou même des publicités pour acheter des œuvres d’art en ligne. Ce marché en ligne est en constante évolution et devient accessible à tous depuis quelques années.

Il était une fois, l’art avant et l’art après

De nos jours, les médias sociaux sont une véritable manne pour les acheteurs dans l’art. Replaçons les choses dans leur contexte.

Avant, vous aviez les galeries d’art si vous vouliez acheter un tableau par exemple. Vous aviez également les salles de ventes aux enchères comme Christie’s, Bonhams, ou Drouot. Après, bien entendu, cela dépendait de votre localisation géographique !

A moins d’avoir des trésors dans votre grenier, ou de courir les enchères voire les brocantes, il était donc difficile d’être à l’écoute du marché de l’art. Surtout pour un particulier. Ces autorités du monde de l’art ont donc dû s’ouvrir au monde nouveau. A la technologie afin de toucher le plus de gens possibles. A présent, le monde tourne vite et l’art afflue sur tous les supports. Exit les journaux où telle vente est annoncée ! Bienvenue aux nouveaux supports virtuels et bienvenue à l’art en ligne !

L’art s’installe sur les réseaux sociaux

En 2019, il est simple pour n’importe qui de s’intéresser, de découvrir, de nouvelles œuvres d’art en ligne. Les réseaux sociaux offrent une telle masse (grâce à quiconque !) d’informations ou d’images que les chiffres ne se comptent plus !

Tous les réseaux sociaux offrent ainsi cette possibilité de « pousser », mettre en avant tout et n’importe quoi. Que ce soit, Facebook, LinkedIn, Twitter, Instagram et j’en passe, chaque réseau a sa propre fonction. Twitter permet de poster ses humeurs de l’instant. Instagram permet de poster une image de quoi que ce soit (ou presque). Etc.

Ainsi, les galeries d’art peuvent mettre sur Instagram leur trouvaille et alpaguer le client avec des peintures alléchantes ! Ou mieux, les artistes peuvent directement mettre leurs œuvres sur ce réseau social ! Regardez la Tate et ses plus de deux millions d’abonnés. Son expérience et sa réputation leur a permis de se conforter dans une place de choix au sein d’Internet. La qualité de cette autorité en matière d’art prime sur le reste.

art et réseaux sociaux

Instagram où l’art domine

Instagram reste la plateforme la plus populaire en terme de recherche d’art. Pourquoi ? Parce que tous peuvent voir des images que chacun produit. Vous mettez une image, quelques hashtags voire même une petite phrase d’accroche et le tour est joué ! Vous obtenez une publication Instagram. Sachant qu’il y a environ 1 milliard de personnes actives sur ce réseau… vous pouvez toucher bien plus de monde que vous ne croyez. Car vous avez les personnes qui regardent votre publication, sans commenter ou mettre de « j’aime ». Et vous avez également celles qui le font. Cela en fait du monde 🙂 Chaque artiste, peu importe l’art traité (peinture à l’huile, création de papeterie, ébénisterie, etc.) peut atteindre un public vraiment illimité. Hélas, leur « autorité » se dilue dans la masse des participants.

De plus, grâce aux réseaux sociaux, nous sommes bien mieux informés qu’auparavant. L’information arrive rapidement, et elle est même parfois tronquée, voire fausse. Seulement, sans ces réseaux sociaux, vous n’auriez peut-être pas su qu’une magnifique exposition de photographie à Lyon était à voir !

images art instagram

Le marché de l’art en ligne stagne mais continue d’attirer

L’année dernière en 2018, le rapport Hiscox sur le marché de l’art en ligne est paru sur le net. C’est la 6ème édition et pourtant, c’est la 2ème année en déclin. Et oui, contrairement à l’expansion croissante des réseaux sociaux, la vente d’art en ligne stagne d’après ce rapport. Voire même est à la baisse ! Impensable me direz-vous.

Pourtant « L’avenir du marché en ligne est garanti, même si la forme reste un mystère », indique Robert Read, responsable des arts et des clients privés chez Hiscox. Robert Read continue : « L’achat d’art continue à être extrêmement agréable et excitant (et parfois frustrant) et l’influence continue des médias sociaux, notamment Instagram, contribue à alimenter la croissance du marché. »

Petite anecdote, quelle ne fût pas ma surprise le jour où une galerie ayant pignon sur rue, me demanda si je souhaitais être exposée sur leur compte Instagram. Comme quoi, un artiste inconnu peut tout à fait percer par hasard !

Sachant que les français consacrent en général 1h30 de leur temps par jour sur les réseaux sociaux… le processus d’achat est nettement plus simple qu’avant ! Ils voient, ils achètent. Nous sommes dans une ère où la consommation de masse est la clé de voûte de notre société. Alors pourquoi l’art n’en ferait-il pas partie ? Cependant, un bémol atténue cet engouement.

Interview de Mathilde LE ROY sur le marché de l’art en ligne (2015)

C’est combien ?

Seul point noir, la transparence laisse tout à fait à désirer. Pour les vrais connaisseurs en achat d’art, le prix n’est pas mentionné. C’est une discussion qui s’en suit avec le vendeur et qui évolue. Or, les nouveaux acheteurs d’art en ligne veulent connaître le tarif avant tout ! C’est ce point essentiel qui devient l’atout essentiel pour savoir quoi acheter. Ce gros point noir est l’obstacle à l’augmentation des ventes.

Seulement le marché d’art est évolutif et les tarifs aussi. Même si les transactions sont possibles entre tous les marchés potentiels, cibles des producteurs et des consommateurs, il n’en reste pas moins que le processus d’achat est délibéré. Il peut se faire en connaissance de cause, avec l’aide d’autorités compétentes comme les consultants en art par exemple, ou de sa propre initiative sans rien y connaître.

Le prix d’une oeuvre dépend de beaucoup de facteurs. Cette oeuvre-ci est d’une belle composition, mais si aucun expert ne soutient qu’il s’agit d’un artiste en vogue… elle ne coûtera presque rien ! Cette tarification pourrait presque être dite au « faciès » ! L’art n’est pas objectif et vit avec son temps. Pour exemple, à la Renaissance, les compositions les plus prisées étaient celles où la perspective linéaire permettait une réelle profondeur. A présent, l’art contemporain n’est que le reflet de l’œil du spectateur, du marché. Et le marché, ce sont les spectateurs qui le font ! Tout est relatif.

musée oeuvre art

Les réseaux sociaux favorisent la vente d’art en ligne

Et vous ? Avez-vous déjà acheté une oeuvre sur les réseaux sociaux ? Avec ou sans conseil d’un expert en art pour vous aiguiller ? Avez-vous valorisé un inconnu, ou avez-vous plutôt porté votre dévolu sur un artiste reconnu ?

Ce processus d’achat est plutôt complexe, mais depuis l’avènement des réseaux sociaux, il s’est vraiment simplifié et permet à n’importe qui d’acheter une oeuvre d’art. Les artistes se font connaître de part le monde, sans frontière ou sans barrière physique. L’art est à présent abordable, même au niveau du tarif.

Même si l’art est subjectif et devient, « grâce » aux experts et consultants, THE art to have, l’art reste l’un des moyens pour s’ouvrir, s’émouvoir et ressentir. Son ouverture sur les réseaux sociaux le rend plus accessible à tous, à l’instar des musées qui mettent des images de leurs œuvres sur Internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
3 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez