Evolyon » UI & UX Web design » Quelle est la différence entre un graphic designer et un web designer ?

Quelle est la différence entre un graphic designer et un web designer ?

Je vous propose de mettre en avant deux métiers peu ou mal connus du web : graphic designer et web designer. Souvent associées à des compétences purement techniques ou informatiques, ces deux professions nécessitent en réalité un savoir faire artistique et empathique employés pour satisfaire une même cause : l’expérience utilisateur. Voici donc ma définition de ces deux métiers, ainsi qu’un focus sur celui que j’exerce et adore depuis près de 10 ans : UI / UX web designer !

Qu’est-ce qu’un graphic designer ou concepteur graphique ?

Un graphic designer (ou concepteur graphique en version française) associe textes et images pour créer des designs et supports de communication. Il a généralement un profil assez polyvalent avec plusieurs domaines d’expertises : l’édition (print), le web, etc. Il sait créer tout un univers graphique pour une entreprise et/ou un produit tout en donnant une identité visuelle, identité de marque (branding).

Son objectif est d’attirer l’attention de l’audience ciblée et de transmettre efficacement un message. Le message peut être destiné à un public en ligne ou hors ligne. En bref, un graphic designer traite de l’aspect des objets. Il s’agit de rendre les « conceptions statiques » aussi attrayantes que possible.

graphic designer

Qu’est-ce qu’un web designer ou concepteur web ?

Le métier de web designer (ou concepteur web en version française) peut se diviser en spécialité :

  • web designer d’UI (User Interface ou Interface Utilisateur),
  • web designer d’UX (User eXperience ou eXpérience Utilisateur).

Les concepteurs d’interface utilisateur sont soit responsables de la mise en page d’une application ou d’un site internet, soit de la manière dont le service ou produit sera présenté aux visiteurs. Tandis que les concepteurs web d’expérience utilisateur sont plus concernés par ce qui se passe quand on interagit avec l’interface du site web. Ensemble, ils travaillent sur la manière dont le produit ou service est perçu par son utilisateur.

Leur objectif est de maximiser la simplicité et la plaisir d’utilisation. Selon moi, c’est l’un des points clés de la réussite de toute activité en ligne. J’en suis tellement convaincu que j’ai justement décidé de changer totalement de métier il y a plusieurs années, passant de gestionnaire de patrimoine à web designer UX & UI (avec une large préférence pour le « WordPress web design« )! Je n’ai jamais pu choisir entre l’un ou l’autre donc je me suis spécialisé dans les deux 😉

web designer

Deux métiers web différents mais complémentaires

Vous l’aurez compris, le métier de graphic designer est donc différent de celui de web designer en termes de process et de résultat final. À noter que les web designers sont actuellement très recherchés dans le monde entier. Ils comblent le fossé entre l’aspect des objets et leur fonctionnement, et sont à l’avant-garde de la création de produits, notamment dans l’ensemble du secteur des nouvelles technologies.

En revanche, le marché de l’emploi a stagné concernant la profession de graphic designer. Cela crée une rude concurrence où seuls les concepteurs graphiques les plus compétents rejoignent les meilleurs postes.

Par conséquent, de nombreux graphic designers se reconvertissent en web designers… Et vous, si vous étiez concerné(e), seriez-vous prêt(e) à faire le changement ?

concepteur web

Mes 5 conseils pour passer du graphisme au web design

1. Mettez-vous à la place de l’internaute

Un excellent web designer est celui qui n’a pas toutes les réponses… Euh quoi ? La clé est de comprendre que tous vos clients sont différents et qu’une seule et unique solution ne fonctionnera pas pour tous. Vous devez comprendre exactement ce dont ils ont besoin, puis, le créer pour eux. Souvent, leur donner une réponse ne suffira pas. Vous devrez faire des recherches approfondies et donner à vos clients les raisons pour lesquelles votre réponse est la plus pertinente.

Préparez-vous à remettre en question chaque jour vos croyances, a priori, etc. et à devoir travailler dur pour chaque changement que vous apportez, car vous devez tenir compte des besoins des clients finaux (internautes) dans chacune des réalisations web.

2. Le web design est une science autant qu’un art

En tant que web designer, vous devez être vous aussi utilisateur du produit ou service sur lequel vous intervenez. Le découvrir et l’apprécier ! Dans la pratique, cela peut s’avérer parfois plus compliqué. Par exemple, une société souhaite vous confier une mission mais vous n’approuvez pas ses activités (par convictions personnelles, éthique, etc.). Dans ce cas là, je vous recommande vivement de refuser cette mission. En effet, personne ne peut concevoir une interface utilisateur intuitive et efficace d’un produit ou service pour lequel on n’adhère pas ou dont on n’a aucune idée.

Afin d’éviter que cela se produise, j’ai pour ma part clairement indiqué dès ma page d’accueil ma page que je choisissais mes clients web ! Cela peut vous sembler un luxe mais en réalité c’est un réel confort au quotidien. Je suis très attaché à mes clients et c’est toujours un plaisir d’échanger avec eux. Nous entretenons donc des relations saines et constructives.

Une enquête scientifique

La recherche et les tests effectués par les utilisateurs constituent une grande partie de la conception web. Votre intuition personnelle ainsi que toutes formes d’influences ou croyances personnelles ne devraient jamais entraver le processus de conception. Seule compte la perception des utilisateurs. Cela signifie que vous devrez mener des entretiens, des études, des enquêtes et des tests pour valider votre conception et vous assurer qu’elle correspond en tout point aux attentes des utilisateurs. C’est une approche scientifique !

Une sensibilité artistique

Enfin, en tant que web designer, vous devez intégrer que la définition de « beauté » est différente de celle que l’on trouve dans le Larousse. En effet, lorsque l’on parle de « beau site internet », on ne juge pas que l’esthétique, mais également les émotions qu’il transmet. On s’intéresse au plaisir que le site web procure en naviguant sur les différentes interfaces, pages, articles, etc. L’envie d’acheter pour un e-commerce. Cela ne se limite donc pas qu’aux yeux. Il faut déclencher un coup cœur, comme pour un achat immobilier ! Cela vous demande de posséder un réel quotient émotionnel et beaucoup d’empathie 🙂

Pour devenir web designer, vous devez donc non seulement maîtriser la technique et adopter une démarche scientifique dans vos recherches, mais vous devez aussi être un artiste !

designer artiste

3. L’internaute doit avoir un accès simple et rapide à l’information

L’un des aspects les plus importants d’une bonne conception web est la facilité d’accès à l’information recherchée. Les internautes naviguent sur internet avant tout pour chercher des réponses et non pour simplement « admirer » des sites web. Passer de graphic designer à web designer, c’est garder à l’esprit cette notion fondamentale et s’assurer que chaque conception web est aussi simple que possible. Il est très important de faciliter autant que possible la recherche de votre contenu par les utilisateurs. L’interface entière doit être logique dans son agencement et accessible pour tout utilisateur final.

Une règle bien connue recommande de pouvoir trouver l’information recherchée en 3 clics maximum. J’ajouterai à cela une citation très explicite : « Un client n’achète pas ce qu’il ne comprend pas ».

4. Suivez les tendances et les normes du web design

À l’instar de la programmation, la conception UI / UX comporte des normes techniques et standards d’utilisation. C’est le cas par exemple pour la conception d’interface Android à destination du Google Play Store ou d’iOS (Apple Store). Il est donc essentiel de les suivre pour éviter toute confusion dans l’esprit des utilisateurs.

Si vous vous détachez complètement des modèles et des habitudes d’utilisation déjà établis, vous risquez de perdre vos prospects potentiels. Bon nombre d’entre eux ne prendront même pas la peine de chercher à comprendre le fonctionnement de votre interface. Ils se dirigeront vers un autre site web ou une autre application qui correspond à ce qu’ils connaissent déjà.

Cependant, cela ne signifie pas qu’il est interdit d’être original ! Partez simplement du principe que vous personnalisez votre travail dans une certaine mesure. À moins que vous ne travailliez chez Apple ou Google, il n’est pas recommandé de réinventer des modèles de conception complets auxquels vos utilisateurs sont déjà habitués. Ça, c’est le job de ces grands groupes et des génies de la communication ! Lorsqu’il s’agit d’UX, ce n’est pas la créativité mais la facilité d’utilisation qui prime.

Enfin, sachez que la notion d’UX s’applique dorévant dans d’autres disciplines d’origines très (trop) techniques telles que le référencement naturel. On parle en effet de plus en de SXO pour Search Experience Optimisation.

développement applications

5. Naviguez sur le web

Un conseil simple mais souvent oublié est qu’en tant que web designer, vous devez tout simplement visiter autant de sites internet que possible. C’est une source d’inspiration inépuisable et selon moi la meilleure manière d’aborder un même sujet sous différents angles de vue et différentes approches. C’est d’ailleurs un des conseils que je rappelle le plus à mes interlocuteurs de l’agence web à Lyon.

Au fil de vos découvertes sur la toile, notez ce que vous aimez… et ce que vous n’aimez pas :

  • Ce qui différencie un site internet de ses concurrents.
  • Ce qui facilite l’accès au contenu pour vous.
  • Le menu.
  • Le nombre de clics ou d’actions pour atteindre pour atteindre l’information recherchée.
  • L’emploi ou non de vidéos.
  • Etc.

Tout cela vous aidera énormément lorsque vous concevrez vos propres sites internet. Vous pourrez alors apprendre de ce que les autres ont fait et éviter un maximum d’erreurs d’appréciation.

naviguer sur le web

Pour conclure, plutôt graphic designer ou web designer ?

Si vous êtes graphic designer et que vous envisagez de devenir web designer, gardez à l’esprit qu’il y aura des changements radicaux dans votre manière de travailler et votre mentalité. La partie la plus difficile de cette transition pourrait être de changer votre perception du design, de son objectif et de ce qui vous entoure. De plus, vous allez réduire votre champs d’action multisupport pour vous spécialiser dans le support web exclusivement.

Et l’inverse ? Passez de web designer à graphic designer ? Excellente question dont je n’ai malheureusement pas la réponse. Je pense simplement ne pas en être capable par manque de connaissances / compétences techniques spécifiques au métier. Notamment au niveau de l’utilisation experte de logiciels liés à la profession. Et d’un point de vue personnel, j’aurais beaucoup de mal à ne plus travailler sur l’UX ou l’UI, tellement je trouve les notions comportementales et psychologiques passionnantes.

Un dernier point important :

Lorsqu’un client me confie une création ou refonte de site internet, la partie la plus délicate est celle de recherche d’informations et d’immersion de son secteur d’activité. Cela peut me prendre quelques jours à plusieurs semaines. Pendant toute cette phase, je conceptualise le projet sous tous ses angles avec pour seul objectif de déterminer le plan exact à suivre. C’est selon moi ce qui est le plus difficile. Tant que je ne sais pas, que je ne visualise pas exactement les attentes des internautes, inutile de commencer à travailler l’UI ou l’UX.

Donc, si vous vous lancez dans le web design, avant de concevoir votre première maquette de site, essayez de vous mettre à la place de l’utilisateur pour comprendre ce qu’il recherche dans le produit et quels sont ses objectifs. A partir de maintenant, c’est votre unique but !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *