Evolyon » Référencement naturel » La recherche vocale est l’avenir du SEO : soyez prêts

La recherche vocale est l’avenir du SEO : soyez prêts

Google prédit que dans un proche avenir, les internautes préféreront dicter et écouter plutôt qu’écrire et lire. Le fait est qu’entre 2016 et 2018, les recherches vocales ont augmenté de 60%. Il s’avère que la voice search change les règles du référencement. Alors qu’une requête textuelle génère plusieurs pages de résultats, la recherche vocale se limite à UNE réponse. Celle que l’algorithme juge la plus appropriée. Alors comment adapter son SEO à cette nouvelle donne ?

Pourquoi la recherche vocale change les règles du SEO ?

« OK Google » : Comment fonctionne la voice search ?

Indéniablement, les interfaces vocales améliorent et simplifient l’expérience de recherche sur le web. Il suffit d’interroger son smartphone ou son enceinte connectée, en lui posant une question orale. Dans un souci de clarté, l’utilisateur exprime sa question par une phrase complète, plus souvent qu’avec des mots clés.

La voice search apporte une réponse instantanée à la demande de l’utilisateur. Pour ce faire, le robot ne présente pas la page de résultats de recherche qu’obtiendrait la requête textuelle identique. Il sélectionne et fournit LA réponse qu’il estime la plus pertinente de toutes.

Cela signifie que, pour apparaître lors d’une recherche vocale, il ne suffit plus de figurer parmi les premiers résultats d’une SERP. Ainsi, une page bien optimisée pour la recherche manuelle ne le sera pas nécessairement pour la voice search. Et pourra rester invisible de l’utilisateur qui interroge son appareil mobile.

Featured snippet et position zéro : deux notions essentielles

Le résultat de recherche obtenu lors d’une recherche vocale se trouve fréquemment en position zéro de Google : 40% des réponses obtenues par recherche vocale sont extraites de contenus positionnés en featured snippet.

« Extrait optimisé » d’une page web, le featured snippet se présente sous la forme d’un texte court encadré. Il peut s’agir d’un paragraphe, d’une liste ou d’un tableau, parfois associé à une image ou une vidéo. Il comporte un lien vers sa page d’origine, dont il mentionne le titre et l’URL.

Tiré de la page web jugée la plus pertinente par le moteur de recherche, il résume ainsi la réponse à la question formulée par l’internaute. Il apparaît tout en haut de la page de résultats de recherche, occupant ainsi ce qu’on appelle la position zéro.

Google considère la position zéro comme la meilleure option pour former une réponse rapide et qualitative, à une demande précise de l’utilisateur. Pour cette raison, les assistants vocaux utilisent en priorité le contenu classé en position zéro. Autant dire que cette position doit devenir la priorité de votre démarche d’optimisation.

exemple featured snippets
Exemple de featured snippet

6 caractéristiques importantes de recherche vocale en SEO

  1. Les requêtes orales prennent plus souvent la forme de phrases complètes et interrogatives : « Quel pays a gagné la coupe du monde de football en 2018 ? » ou « Quel est le dentiste le plus proche de mon adresse ? ».
  2. Les questions deviennent plus précises et plus détaillées : elles ne se limitent plus à un ou plusieurs mots-clés génériques et utilisent des expressions de longue traîne. On ne demande pas « agence web Lyon samedi » mais plutôt « quelle agence web est ouverte le samedi à Lyon ».
  3. L’interface vocale peut commettre une erreur de « compréhension » en prenant un mot pour un autre. Une synonymie ou une expression imprécise peuvent entraîner des interprétations erronées.
  4. La plupart des requêtes vocales se font sur mobile et sont souvent géolocalisées.
  5. Nombre de recherches locales débouchent sur une décision et une action (déplacement, prise de contact, commande, prise de rendez-vous, etc.).
  6. Un nombre croissant d’internautes utilisent la recherche vocale pour se renseigner sur une entreprise ou un commerce ou une enseigne.
recherche vocale seo
La recherche vocale en SEO

Optimiser ses contenus pour la recherche vocale : les bonnes pratiques

Quel type de pages retrouve-t-on en featured snippet ?

Certains spécialistes SEO font remarquer que les pages qui accèdent au featured snippet :

  • Sont en première position, pour 30% d’entre elles.
  • Sont classées parmi les 5 premiers résultats de recherche.
  • Émanent de sites d’autorité qui bénéficient de nombreux liens provenant de domaines référents.
  • Comptent 950 mots en moyenne.
  • Placent la réponse en haut de l’article, juste après le titre h1 ; leurs URLs comptent environ 50 mots.
  • Contiennent plus souvent de balises (tableau),(liste), que les résultats standards, dans leur code HTML.
  • Présentent des contenus récents ou récemment actualisés.

Voice Search SEO : 18 réflexes à adopter.

Mettez-vous à la place de l’utilisateur : anticipez ses intentions de recherche et imaginez des questions précises auxquelles adapter votre contenu :

  1. Formulez la question sous différents libellés pour prendre en compte toutes les requêtes de recherche vocale possibles.
  2. Répondez à chaque question pressentie de manière claire, précise et détaillée : plus les informations contenues dans la page sont complètes, plus cette page remonte dans les premiers résultats.
  3. Produisez des contenus riches et qualitatifs, qui utilisent tout un univers sémantique répondant aux questions précises des internautes.
  4. Préférez les phrases-clés plutôt que les mots-clés : anticipez les requêtes de 5 à 7 mots, qui sont apparaissent plus fréquemment que les requêtes brèves.
  5. Rédigez les titres sous forme de questions, mentionnez une réponse succincte dans l’introduction et détaillez la dans le contenu du corps de texte. Cette tactique optimisera la visibilité de la page pour la recherche Google.
  6. Utilisez le mot-clé dans le méta-titre, les balises h1 et h2.
  7. Employez un langage conversationnel pour rédiger titres et sous-titres.
  8. Utilisez les questions de l’internaute pour rédiger vos titres et sous-titres.
  9. Privilégiez les pages répondant aux requêtes commençant par « quand », « combien » ou « qu’est-ce… » parce qu’elles suscitent une réponse courte.
  10. Organisez et hiérarchisez les mots-clés de longue traîne dans une liste. Employez-les dans un contenu complet, selon une démarche de concept sémantique.
  11. Réfléchissez au véritable besoin de l’internaute : recherche-t-il une liste ? une définition ? une recette ? un mode d’emploi ? élaborez une réponse satisfaisant ce besoin.
  12. Structurez avec soin les pages contenant des réponses sous forme d’étapes ou de liste.
  13. Donnez de l’importance aux éléments des listes en utilisant des h2 et du gras.
  14. Optimisez vos images, dans l’éventualité que Google décide de les afficher en featured snippet.
  15. Recherche vocale rime avec SEO local : vérifiez l’exactitude de votre NAP (Name, Address, Phone), mettez à jour votre page Google Business, soignez votre réputation en ligne, multipliez les mentions de votre marque (annuaires, pages jaunes, mairie, etc…).
  16. Insérez une FAQ complète dans vos pages : les questions posées par les internautes sur les forums et les blogs vous aideront à mieux positionner votre site sur des requêtes précises.
  17. N’oubliez pas le responsive design : vos pages web doivent absolument être optimisées pour être consultées sur les appareils mobiles. Rappelez-vous : la voice search s’effectue principalement en situation de mobilité, sur smartphones et tablettes.
  18. Gardez toujours l’UX à l’esprit : l’expérience utilisateur doit rester la plus fluide et agréable possible, a fortiori lors d’une recherche vocale. Anticipez toutes ses attentes, ses besoins et ses freins. Et répondez-y.

Textuelle ou vocale, la recherche sur le web reste servie par les mêmes algorithmes. Loin d’enterrer le SEO, la recherche vocale introduit de nouvelles règles le contraignant à plus d’efficacité !

Le saviez-vous ?

50 % des recherches seront vocales d’ici 2020. (source : ComScore).
39 % des Millennials utiliseront une interface vocale en 2019. (source : BrightLocal).
30% des recherches digitales seront faites sans utiliser un écran d’ici 2020. (source : BrightLocal).
46 % de toutes les recherches sur Google sont locales (source : Business2Community).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *