Evolyon » Création de contenu » Comment rédiger un contenu web de qualité ?

Comment rédiger un contenu web de qualité ?

Rédiger un contenu web de qualité peut sembler complexe et fastidieux mais il s’agit dorénavant d’une obligation pour communiquer sur internet. En effet, votre contenu doit respecter certaines règles pour que votre site internet soit plus facilement visible sur Google. Ainsi, vous améliorez le référencement naturel de votre site web.

En ce qui me concerne, je suis convaincu depuis de nombreuses années déjà que la qualité rédactionnelle est l’élément déterminant sur lequel vous devenez investir le plus de temps et de soin. Rassurez-vous, de nombreux « outils » web gratuits sont maintenant accessibles pour vous accompagner lors de l’édition de vos textes. Ils vous indiquent en temps réel tous les éléments importants à respecter. Vous pouvez ainsi vous concentrer sur le fond et être aidé pour la forme.

Dans cet article, je vais vous expliquer pourquoi je recommande en priorité la qualité rédactionnelle et vous donner des conseils simples afin que vous puissiez vous aussi connaitre les secrets d’un contenu web engageant !

Pourquoi investir dans la rédaction de contenu ?

Le mot « investir » est volontairement choisi ici puisqu’il reflète parfaitement la stratégie générale. On peut parler d’investissement financier, lors d’achat de contenu sur des sites spécialisés par exemple. A ce titre je vous recommande l’excellente société Textbroker. De même, on peut parler d’investissement de temps lorsque l’on crée soit même le texte, l’objet de cet article. Dans les deux cas, on parle d’investissement et l’on doit donc introduire la notion de ROI ou retour sur investissement.

Depuis 2007, j’ai quasi tout testé niveau référencement et performance commerciale, et à chaque fois j’en suis arrivé à la même conclusion : se concentrer sur la qualité rédactionnelle est le meilleur retour sur investissement possible.

Un contenu web de qualité vous fera bénéficier des avantages suivants :

  • Améliorer votre référencement naturel.
  • Augmenter votre trafic durablement.
  • Asseoir votre notoriété, trust flow, et citation flow.
  • Favoriser les partages sur les réseaux sociaux.
  • Afficher votre expertise, connaissances, etc.
  • Éviter les sanctions Google.
  • Convertir plus efficacement vos prospects en clients.
  • Vous démarquer de vos concurrents.
  • Etc.

Parfois, cela prend du temps (plusieurs mois) pour obtenir des résultats visibles. En effet, un nombre minimum de pages et d’articles de qualité sont requis pour créer un socle de base solide, mais ne baissez jamais les bras ! Sur tous les sites internet pour lesquels j’ai appliqué cette rigueur (50 sites environ), cela à TOUJOURS fini par payer ! Et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’affirme clairement dans cet article ma conviction de rédiger un contenu web de qualité.

statistiques contenu web
SOURCE de l’image : Étude de performance SEO des pages de contenu réalisée par My Ranking Metrics

Qu’est-ce qu’un contenu qualitatif ?

Pour répondre à cette question, je vous propose de l’aborder sous 2 aspects :

  • d’un point de vue pratique
  • d’un point de vue technique

Sur le plan pratique, c’est avant tout du bon sens

Lorsque l’on parle de rédaction de contenu, on vise majoritairement le référencement naturel et donc l’algorithme de Google. Si j’ai bien un conseil à vous donner là dessus, c’est d’oublier Google… Plus vous allez essayer d’optimiser votre texte pour Google, plus vous allez vous éloigner de vos internautes et sombrer dans un article sans valeur ajoutée. En effet, écrivez votre article avec vos propres mots, votre propre style, vos idées, etc. C’est ce que veulent les internautes ! Il sont sur votre site pour vous, pour apprendre de vos expériences, pour se détendre, etc. mais pas pour lire une suite de mots clés ou phrases incompréhensibles et sans âme.

De plus, dans l’expression « référencement naturel », beaucoup de personnes (professionnels ou particuliers) ne retiennent que le mot référencement. Or, le mot le plus important c’est naturel. Et je pense qu’il est suffisamment clair et explicite pour confirmer la démarche à adopter.

Par conséquent soyez tout simplement naturel si vous souhaitez rédiger un contenu web de qualité, et laissez Google en dehors de tout cela. Les seuls éléments techniques dont vous devez vous soucier vont être abordés plus bas dans l’article.

10 conseils pratiques pour rédiger un contenu web de qualité

  1. Choisissez un sujet à traiter en lien direct avec la thématique principale de votre site internet. Attendez d’atteindre un nombre « important » d’articles avant de commencer à élargir les thématiques.
  2. Posez les idées sur le papier en essayant de les hiérarchiser. Le but étant de créer un plan et de commencer à visualiser la structure générale de votre contenu.
  3. Faites des recherches préalables sur internet afin de repérer des pages intéressantes que vous pourriez citer et proposer en complément à vos lecteurs.
  4. NE JAMAIS FAIRE DE COPIER/COLLER d’un autre site. C’est la pire chose possible. Cela sera considéré comme du duplicate content (contenu dupliqué) par Google et lourdement sanctionné. De plus, vous vous exposez à des sanctions plus graves comme la violation de propriété intellectuelle. Dans ce cas là, autant dire que l’on s’éloigne totalement de l’objectif de rédiger un contenu web de qualité.
  5. Restez simple, vous-même. Employez votre propre style et vos propres mots. Tout en restant bien évidemment compréhensible et correct :p
  6. Adressez-vous à votre coeur de cible. Adaptez vos arguments et vos idées. Assurez-vous que le ton de votre article ou de vos pages corresponde aux attentes de vos internautes. N’oubliez pas que vous écrivez à destination de vos futurs clients potentiels.
  7. Utilisez des images ou visuels adaptés et attrayants pour renforcer votre discours et illustrer vos propos.
  8. Partagez des conseils ou recommandations avec vos internautes.
  9. Soyez le plus pertinent possible et montrez que vous êtes un expert dans votre domaine.
  10. Faites-vous plaisir en écrivant, cela se ressentira lors de la lecture.  !

Bien évidemment, cette liste est non exhaustive, personnelle et extensible à l’infini mais propose déjà quelques notions solides. Une fois ces bases maîtrisées rien ne vous empêche d’ajouter subtilement des pointes d’originalités. Par exemple, tester l’emploi de la poésie pour vendre :). OUI on a testé !

A présent, voyons ensemble la partie technique à connaitre absolument pour rédiger un contenu web de qualité.
contenu éditorial qualitatif

Sur le plan technique, comment produire un contenu de valeur ?

Je disais plus haut de laisser tranquille Google… et je le confirme. Il ne faut PAS se focaliser sur les techniques que l’on trouve sur des sites internet se vantant d’avoir percé les mystères de l’algorithme. C’est tout simplement faux ! Personne ne connait parfaitement cet algorithme à part les employés Google concernés. De plus, choisir cette stratégie n’aurait pas de sens car elle serait basée sur le court terme. Vous seriez contraint de revoir encore et toujours vos structures d’articles au fil des mises à jour Google. Sans parler des sanctions probables pour sur optimisation etc. Bref, oublions immédiatement cette voie pour se concentrer vers celle de la logique et de la raison !

Par conséquent, je vous propose de suivre une liste de recommandations simples et efficaces pour rédiger un contenu web de qualité, reconnues par les référenceurs professionnels sérieux, et surtout valables depuis de très nombreuses années. Elle m’ont permises d’obtenir un référencement naturel performant et durable.

10 règles à respecter pour la rédaction d’un contenu texte

  1. Un titre de maximum 70 caractères (balise meta title), UNIQUE et idéalement accrocheur pour chaque page / article. Pensez à utiliser le mot-clé ou le groupe de mots-clés dans ce titre.
  2. Une description de l’ordre de 150 caractères (balise meta description), UNIQUE, et idéalement accrocheuse pour chaque page / article. Pensez ici aussi à intégrer le mot-clé ou le groupe de mots-clés dans cette description.
  3. Employez des titres (Hx) et une structuration des différents paragraphes pour une bonne hiérarchisation de l’information. Partez de l’idée générale pour ensuite vous diriger vers les points particuliers.
  4. Utiliser le mot-clé ou le groupe de mots-clés dans le titre alternatif d’une image (balise alt).
  5. Veillez à ce que le premier paragraphe (balise p) de votre article annonce clairement le sujet traité.
  6. Une seule idée par phrase. De plus, une thématique unique par page ou article.
  7. Pensez à faire des liens utiles pour vos lecteurs : des liens internes vers des articles ou pages de votre site internet. Cela contribue au maillage interne. Un lien vers un site externe (et qui ne vous appartient pas :p) pour citer vos sources ou proposer un article intéressant à vos internautes sur le même sujet.
  8. Des phrases courtes (moins de 20 mots si possible), tout en essayant d’employer des mots de transitions pour lier vos phrases entre elles.
  9. Le densité du mot clé doit être mesurée ET raisonnable. Pensez également au champs lexical autour de ce mot clé. Pour rédiger un contenu web de qualité, il faut obligatoirement proposer un discours riche et varié.
  10. (Mise à jour de YOAST mai 2017) : YOAST préconise désormais 300 mots pour les pages et 900 mots pour les articles + la page d’accueil / home page.

Mes conseils et convictions personnelles sur la qualité éditoriale

J’avoue avoir un avis personnel totalement différent du discours commun. En effet, après avoir expérimenté et réfléchi longuement sur ce critère des 300 mots, j’en suis arrivé à employer une méthode particulière. Pourquoi ? La réponse est simple, selon l’activité que l’on exerce, le type de site internet change, et la stratégie par conséquent. De plus, dans certains cas, 300 mots peuvent sembler trop peu ou trop exagérés. Cela peut « noyer » l’argumentaire commercial ou au contraire, rendre une page vide ou ridicule.

Au minimum : 500 mots pour les pages et 1000 mots pour les articles

Voici donc comment je fonctionne et adapte la quantité de mots en fonction du besoin réel. Pour faire simple, je vais prendre l’exemple du site internet de ma propre agence web : www.evolyon.fr (celui sous vos yeux :p)

  • Pour les pages présentant des services ou produits, je me concentre avant tout dans la qualité rédactionnelle commerciale. En restant toujours très précis sur le sujet. La longueur du texte sera généralement de 500 mots.
  • Pour les articles, je rédige un texte de l’ordre de 1500 mots en moyenne. Ici, j’essaie de penser plus largement et proposer des idées alternatives. Cela contribue parfaitement à cette volonté de rédiger un contenu web de qualité. Et puis, comme le dit l’expression : Quand on aime on ne compte pas ! Alors choisissez toujours un thème lié à votre activité qui vous tient à cœur. Cela sera beaucoup plus simple de construire des articles solides et intéressants. Les idées vous viendront naturellement et vous aurez plaisir à les partager !

Enfin, des articles de plusieurs milliers de mots contiennent un plus grand nombre de mots-clés et seront idéaux pour la longue traine.

Mon choix éditorial est volontaire et adapté à mes différentes cibles

Les pages à destination des clients potentiels

D’un coté, un client potentiel a besoin d’informations simples et surtout de savoir si je suis à la hauteur (ou pas) du travail qu’il souhaite faire réaliser. Il n’a ni le temps ni l’envie d’apprendre à le faire lui même. Il préfère confier cette tâche à un professionnel et le rémunérer. Par exemple, sur la page ou je présente mon service de rédaction de contenu, j’adopte un discours très orienté performance, et des techniques commerciales pour inciter un prospect potentiel à me contacter.

Les articles à destination des internautes

De l’autre coté, et toujours sur ce même thème de rédaction de contenu, j’écris un article (celui-ci) à destination des internautes à la recherche de conseils digitaux. La cible est différente et donc l’approche l’est aussi. Ici, je souhaite vraiment apporter un maximum d’informations et aider des lecteurs qui veulent apprendre sur internet, se perfectionner et rédigent eux-même leur contenu. Par conséquent, je prends le temps d’exposer chaque recommandation et suggestion. De plus, tous les conseils évoqués sur nitre site web Evolyon sont ceux que j’applique pour mes clients.

C’est finalement parce que mes clients n’appliquent pas eux-même mes recommandations que je les facture :p

Yoast, le plugin WordPress pour aider à rédiger un contenu web de qualité

J’en parlais plus haut, il existe des outils pour produire des textes « techniquement parfaits ». Je citerai donc la référence (selon moi) : le plugin Yoast SEO. C’est une extension gratuite que l’on trouve dans le CMS WordPress. (La fonctionnalité payante n’est absolument pas nécessaire pour obtenir des résultats performants). C’est l’extension que j’ai le plus installée. Elle est présente sur 100% de mes sites personnels et ceux de mes clients, tant elle est indispensable pour toute conception de site web et facile d’utilisation.

Yoast SEO vous permet de contrôler en direct la structure technique de votre contenu en vous indiquant les éléments corrects et ceux nécessitant d’être corrigés. Il vous suffit d’indiquer le mot-clé principal de votre page (ou article) et de suivre les indications qui s’affichent. Ces indications sont d’ailleurs celles que j’ai indiquées précédemment dans la partie : « 10 règles à respecter pour la rédaction d’un contenu texte sur le web« .

Une nouvelle fois, c’est très simple d’emploi et cela prend en charge pour vous toute la dimension technique. Vous comprenez maintenant sans doute pourquoi je vous recommandais de laisser l’algorithme de Google et de vous concenter sur la production de votre texte !
analyse yoast seo

En conclusion

J’espère vous avoir convaincu sur la nécessité absolue de rédiger un contenu web de qualité pour votre site internet. C’est le meilleur moyen à ma connaissance pour accroître au fil du temps votre référencement naturel, durablement. C’est à la porté de tout le monde et ne demande que de s’appliquer à traiter un sujet.

Pour celles et ceux qui veulent des données techniques chiffrées, statistiques, et autres éléments mathématiques très poussés, je vous invite à lire l’article de My Ranking Metrics sur le même sujet. L’approche dans leur article est totalement différente de la mienne mais nous en arrivons à la même conclusion sur l’aspect vital de rédiger un contenu web de qualité.

NB : cet article d’environ 2200 mots m’a demandé 3h de rédaction, (100% des indicateurs techniques Yoast sont au vert). A vous de jouer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *